DIVERSITÉ – Pourquoi embaucher un adulte Asperger ?

Je vous livre ici un nouvel extrait du livre de Tony Attwood (« Le syndrome d’Asperger ») sur les qualités professionnelles des personnes Asperger.  Il éclaire suffisamment leurs talents pour que vous puissiez envisager vos recrutements autrement.

Il a également listé les difficultés auxquelles l’on peut s’attendre. Mais comme vous le verrez, il sera aisé avec la présence d’un encadrement bienveillant, de faciliter l’intégration et de permettre à l’entreprise de tirer le meilleur parti de ces personnalités atypiques.

« Une évaluation professionnelle d’un employé avec le Syndrome d’Asperger conclurait selon toute vraisemblance qu’il ou elle est:

  • fiable
  • persistant(e)
  • perfectionniste
  • capable d’identifier facilement les erreurs
  • apte techniquement
  • a un sens pour la justice sociale et l’intégrité
  • susceptible de remettre en question les protocoles
  • précis(e)
  • attentif(ve) aux détails
  • logique
  • consciencieux(se)
  • bien informé(e)
  • trouve des solutions originales aux problèmes
  • honnête
  • susceptible d’apprécier la routine et les attentes claires

Néanmoins, il y aura aussi des difficultés. Il ou elle peut avoir des problèmes pour:

  • travailler en équipe
  • diriger une équipe
  • les méthodes conventionnelles
  • la perception sensorielle
  • respecter les délais et les routines de travail
  • gérer et exprimer le stress et l’anxiété
  • avoir des attentes de carrière réalistes
  • avoir un travail à la hauteur de ses qualifications – tendance à être surdiplômé
  • interpréter correctement les instructions
  • faire face aux changements
  • accepter les conseils (peuvent être perçus comme une critique)
  • prendre de soin de soi et de son hygiène
  • trouver sa place au sein du groupe – peut être crédule et vulnérable au harcèlement et aux violences
  • demander de l’aide
  • organiser et planifier
  • résoudre des conflits – susceptible de rejeter la faute sur les autres
  • aptitudes interpersonnelles »

Une compagnie, ASPertise, a même décidé de privilégier les profils Asperger pour leurs compétences. Et vous ?

 

Mais comment fait-on pour se comprendre ?

« Parmi les éléments que la prosodie étudie, on compte entre autres les prosodèmes suivants : l’accent, le rythme, le ton, le débit et l’intonation. » (source OQLF)

J’ai été frappé par cette explication de la prosodie trouvée dans l’excellent ouvrage de Tony Attwood sur le syndrôme d’Asperger.

Il y est expliqué que la prosodie des aspies peut être très différente et plutôt monotone avec une accentuation inhabituelle.

Mais ce qui m’a frappée a été cette démonstration: « On peut atteindre sept significations différentes rien qu’en changeant l’accent de chaque mot de la phrase », en l’occurence « Je n’ai pas dit qu’elle a volé mon argent. »

  • JE n’ai pas dit qu’elle a volé mon argent [mais quelqu’un l’a dit].
  • Je N’AI PAS dit qu’elle a volé mon argent [je ne l’ai vraiment pas dit].
  • Je n’ai pas DIT qu’elle a volé mon argent [mais je l’ai suggéré].
  • Je n’ai pas dit qu’ELLE a volé mon argent [mais quelqu’un l’a volé].
  • Je n’ai pas dit qu’elle a VOLÉ mon argent [mais elle a fait quelque chose avec].
  • Je n’ai pas dit qu’elle a volé MON argent [elle a volé l’argent de quelqu’un d’autre].
  • Je n’ai pas dit qu’elle a volé mon ARGENT [elle a volé quelque chose d’autre].

Au vu de cette simple démonstration on se demande comment on peut bien faire pour tous se comprendre, n’est-ce pas?